MONTMARTRE : DU CHAT NOIR A LA MAISON BLANCHE

Ligne de tramway n° 54.

Cliquez pour agrandir l'image

Cette ligne de tramway, largement montmartroise
dans sa partie urbaine, se distinguait évidemment des autres.


    Sur son parcours depuis la porte Montmartre, ce tramway électrique empruntait la rue du Poteau, la rue Damrémont dans toute sa longueur, le pont Caulaincourt et traversait la place de Clichy pour descendre ensuite à la Trinité.
    Il était exploité par la Compagnie des Tramways Electriques du Nord-Parisien créée en janvier 1900. Il avait une particularité justifiée par l'encombrement et l'incongruité des caténaires en milieu urbain.
    Dans le trajet extérieur à Paris son alimentation se faisait, soit par un conducteur suspendu, la fameuse caténaire, avec retour par les rails, soit par deux caténaires et nécessitait donc deux perches sur la motrice.
    Dans Paris, il prenait le courant électrique par des plots en partie noyés dans la chaussée, dans l'axe de la voie ; ils n'étaient pas alimentés en permanence. Mis sous tension par la progression de la motrice elle-même ils étaient neutralisés après son passage. Il arrivait que la synchronisatiion soit défailllante ; des plots restaient alimentés derrière le convoi, le système étant soumis aux aléas, aux contraintes de la voirie.
    La rumeur disait que les cochers propriétaires d'une vieille bourrique recherchaient parfois, pour le malheureux animal, le contact avec un plot défaillant, c'est à dire alimenté, dans l'espoir de se faire offrir un cheval fringant par la compagnie.
    Le système fut converti progressivement jusqu'en 1914. La ligne, reprise par la STCRP en 1921, disparut vers 1935.

Tram 54
Argot